Blog

Réflexions, confidences, explorations… Depuis 2014, je vous partage
au gré du vent, mes expériences et mes questionnements.
Pour célébrer cette fin d'année, l'association Réo Forces fait appel au conteur François Debas. Avec lui, nous embarquons pour une soirée intime, où récits de vie, contes et improvisations s'entremêlent.
Me voilà engagée dans une démarche de recherche, avec l'envie de récolter des témoignages, autour du corps, de l'entrepreneuriat et du Life Art Process®. Vous vous sentez appelé.e à participer ? Je vous explique tout dans cet article !
J'ai choisi plusieurs mots dans le monde de la création d'entreprise et me suis amusée à les revisiter au regard de mon expérience, mes valeurs et mes convictions... Une façon pour moi de vous partager la vision qui m'anime, en vous racontant des bouts de mon aventure entrepreneuriale.
Vous êtes adeptes de la facilitation graphique ? Vos oreilles vont se réjouir avec ce podcast à venir. Au programme : interviews, veille, témoignages, conseils, retours sur expériences...
En ce contexte particulier où l’on a plutôt tendance à subir l’espace entre qu’à le célébrer, je vous propose de le regarder autrement et de sentir comment il oeuvre au coeur de la transition… à travers une courte vidéo de voeux pour 2022.
Ma première rencontre avec le Life Art Process, c'était avec Marie Motais. Les espaces d'explorations qu'elle propose ont la saveur de l'intensité. Les créations qui en découlent sont libératrices et ont ouvert pour moi de nouveaux chemins, que j'arpente encore aujourd'hui.
Retour sur un moment clé de mon parcours. Ou comment un déclic m'a embarquée sur un chemin bien différent de celui que je m'imaginais (et que je voyais déjà tout tracé).
Après 14 mois de pause et une expérience intense de formation en Californie, me voilà rentrée à Rennes. De nouvelles aventures se dessinent, entre appréhension et excitation.
J'ai ressenti une immense tristesse et une colère inouïe lorsque j'ai appris la mort de George Floyd, homme noir tué par un policier blanc le 25 mai 2020. Cette nouvelle m'a frappée alors que je commençais à ouvrir les yeux sur tous mes privilèges en tant que blanche.